Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 juillet 2013 3 24 /07 /juillet /2013 07:13

Entre deux sorties et deux parties de jeux, vous pouvez accorder un peu de temps à votre scolarité en révisant ou en lisant quelques ouvrages destinés à votre niveau. Des conseils par ici :

 

Préparer la rentrée : Quelle organisation?

 

Préparer la rentrée : Se motiver pour réussir

 

Bien commencer sa 3ème

 

Bien préparer la 3ème, conseils de lecture

 

Bien préparer la 4ème : Conseils de lecture

 

Bien préparer la 2nde : Conseils de lecture

 

Bonnes vacances et bon travail !

Partager cet article
Repost0
17 août 2012 5 17 /08 /août /2012 09:40

 

 

La rentrée approche à grands pas et, parents, enfants, étudiants, professeur, chacun se demande comment s’organiser pour réussir au mieux l’année qui s’annonce.

Mais avant d’aborder ces questions d’organisation pratique, il est nécessaire de (re)trouver une réelle motivation, capable de vous mener à la réussite.

 

Comprendre l’utilité des études :

Souvent, les élèves ne comprennent pas à quoi sert le travail scolaire. Il est vrai qu’à 12, 13, 14 ans, l’avenir professionnel est trop éloigné et n’a rien de concret, de réel. Toutefois, vous devez absolument comprendre que plus vous ferez d’efforts pour vous maintenir à un niveau correct (entre 10 et 12, voire plus, dans un maximum de matières), moins vous vous fermerez de portes pour l’avenir.

En effet, lorsque vos résultats baissent, ce sont autant de lacunes qui s’accumulent et qui deviendront des handicaps sérieux lorsque vous aurez enfin trouvé votre voie et que vous déciderez de vous mettre au travail. Alors, au lieu d’avoir ces montagnes de travail à abattre le jour où vous aurez envie de vous y mettre, pourquoi ne pas vous contenter de travailler correctement dès le début, et régulièrement ? Tout sera tellement plus facile ensuite !

 

Avoir l’envie de réussir : 

L’envie de réussir concerne et influe sur de nombreux domaines de votre vie :

-réussir pour sa vie future, comme je l’ai déjà dit ;

-réussir pour faire plaisir à ses parents, à ses proches ;

-réussir pour ses professeurs, ses camarades…

Mais l’essentiel, c’est de vouloir réussir pour soi, pour sa propre satisfaction personnelle, pour son propre plaisir. Surmonter les difficultés, aller de l’avant, construire petit à petit sa vie, faire des choix, prendre des décisions, agir et non pas subir sont des satisfactions irremplaçables, que le travail scolaire et les bons résultats peuvent vous procurer, tout comme par ailleurs le sport !

 

Par contre, vous devez avoir conscience que l’envie de réussir impliquera peut-être de vous défaire de certains rôles ou masques que vous assumiez jusqu’à présent : celui qui ne se soucie pas des notes, celui qui s’amuse en classe, celui qui est constamment exclu de cours… A votre âge, il n’est pas facile de sortir d’un rôle que l’on a joué durant des années, mais sachez que vos camarades ne vous en respecteront que davantage, de même que vous, vous vous respecterez réellement en étant vous-mêmes, et non un simple clown dont les autres rient. Amuser les autres peut vous procurer du plaisir à court terme, mais ensuite, une fois l’année terminée, que restera-t-il de cette attitude ?

 

Avoir confiance en soi et en ses capacités : 

L’envie de réussir ne suffit pas toujours. Il faut aussi avoir foi en l’avenir et confiance en vos capacités.

Quels que soient votre niveau de départ, vos lacunes, vos difficultés jusqu’à présent, ne baissez pas les bras et ne vous laissez pas convaincre que vous n’y arriverez jamais. Chacun a autour de lui un proche, une connaissance qui, malgré des résultats scolaires très faibles à un moment de sa vie, a réussi à franchir les obstacles avec succès, par la force de sa volonté et de son travail, pour finalement récupérer un niveau scolaire satisfaisant et se construire une voie d’orientation à la hauteur de ses espoirs. Tout le monde est capable d’en faire autant, à condition d’en avoir la volonté et de persévérer, malgré les échecs qui pourront encore survenir car rien ne se construit en une seule journée : la réussite est aussi une question d’endurance !

De plus, il se peut que vos conditions de vie actuelles vous semblent impossibles à concilier avec une quelconque réussite scolaire. Cela est possible lorsque, par exemple, vous n’avez pas d’espace calme pour travailler, ou que vos responsabilités familiales vous empêchent de le faire. Dans ce cas, trois choses à faire : tout d’abord, prendre le temps de réfléchir au déroulement de toute une semaine, à la maison, et débusquer le moindre moment de calme que vous pourriez utiliser pour étudier. Il y en a forcément quelques uns, à vous de les trouver !

Ensuite, dès la rentrée scolaire, en parler à votre professeur principal afin qu’il vous inscrive aux ateliers d’aide aux devoirs, au soutien…, autant d’heures qui figureront dans votre emploi du temps et qui vous permettront d’être au calme et de vous avancer dans votre travail personnel avant de rentrer.

Enfin, si les conditions le permettent, vous pouvez aussi en parler en tout franchise à vos parents, à vos proches, afin qu’ils comprennent l’importance de vos études et vous aident à trouver du temps pour vous.

 

Pour commencer une nouvelle année scolaire du bon pied, ces réflexions et remises en questions sont essentielles !

 

Partager cet article
Repost0
24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 10:36

Les révisions s’achèvent, vous voilà prêts à affronter vos examens. Maintenant, quel matériel devez-vous préparer pour ne pas vous retrouver dépourvus pendant les épreuves ?

 

Du côté de l’administration :

Vous devez apporter votre convocation et une pièce d’identité. Sans cela, vous risquez de ne pas pouvoir composer ! Après chaque épreuve, rangez bien ces documents et laissez-les dans votre sac, pour ne pas avoir à les chercher le matin de l’épreuve suivante.

 

Les feuilles :

C’est le centre d’examen qui vous fournira les feuilles de brouillon et de composition.

 

Votre trousse :

Elle doit contenir :

-des stylos : pensez à en prendre 2 de la couleur que vous utilisez le plus, pour parer aux pannes éventuelles. De même, prenez plusieurs cartouches d’encre avec vous. Je vous rappelle qu’il est interdit de communiquer avec vos voisins pendant les épreuves, même pour leur demander du matériel !

-de quoi effacer vos erreurs : effaceurs, correcteur liquide, … Toutefois, n’en abusez pas sur vos copies. Il vaut mieux une rature propre qu’un paquet de blanc qui s’effrite !

-un ou deux crayons à papier et une gomme : pour travailler sur les textes, noter des idées en vracs…

-des stylos de couleur, surligneurs, crayons de couleurs : pour travailler un texte, faire des repérages grammaticaux, stylistiques…, rien de mieux !

-des ciseaux, de la colle, du scotch ou des trombones : lorsque vous travaillez le plan de votre rédaction, commentaire ou dissertation au brouillon, il se peut que tout finisse par perdre sa logique, son ordre, et que vous deviez tout réorganiser. Pour gagner de temps, découpez votre brouillon et reconstituez-le dans le bon ordre, avant de passer au propre.

-une règle, pour barrer les erreurs proprement, pour souligner les titres…

 

Le matériel scolaire spécifique :

Pour certaines matières, une calculatrice (vérifiez l’état des piles), une équerre, un compas, un dictionnaire de langue française, de crayons de couleur… seront nécessaires. Pensez-y !

 

Pour l’oral du bac français, apportez :

-le descriptif fourni par le professeur, tamponné par l’établissement

-tous vos textes, y compris les documents complémentaires pouvant servir à l’entretien

 

Pour votre confort :

-barres de céréales, chocolat… de quoi grignoter et vous redonner de l’énergie.

-de l’eau ou du jus de fruit (évitez les sodas)

-des mouchoirs (une fuite d’encre est si vite arrivée…)

-des élastiques et barrettes pour éviter d’être gêné par vos cheveux.

 

 

Un conseil : Préparez tout cela 2 ou 3 jours avant, pour acheter ce qui vous manquera et ne pas vous affoler la veille à 21h !

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 14:07

Un devoir-maison doit être vu comme une chance. En effet, pour ces travaux, vous pouvez bénéficier de toute l’aide dont vous avez besoin : camarades de classe, parents, professeurs particuliers… mais également classeur, livres, recherches sur internet. Un devoir-maison est ainsi l’occasion d’obtenir de très bonnes notes, à condition de le faire en avance et sérieusement.

 

Comment s’organiser ?

Généralement, les enseignants vous donnent les devoirs-maisons plusieurs jours ou semaines à l’avance. Un devoir-maison peut se préparer en quatre temps.

1er temps : Compréhension du devoir (temps indicatif : 5 min)

Le soir même, lisez le sujet, les questions… et notez les éventuelles questions qui peuvent surgir (questions non comprises, par exemple). Vous les poserez à votre professeur au cours suivant, pour mieux comprendre ce qui vous est demandé et pour montrer votre implication dans votre travail personnel.

2ème temps : Préparation du matériel (15 min)

Relisez le sujet et notez sur une feuille les éléments dont vous aurez besoin : quels livres, quelles leçons, quelles connaissances, quel matériel… Un devoir-maison est rarement totalement décroché de vos cours. Que vous en ayez immédiatement conscience ou non, un devoir-maison vous demande de faire appel aux connaissances que vous avez accumulées en classe, avec, parfois, plus de réflexions et de recherches personnelles.

3ème temps : Première ébauche (de 30 min à 1h30)

Avant de commencer à travailler, lisez toutes les leçons qui vous semblent utiles pour effectuer correctement votre travail, afin de vous les remettre en tête. Ensuite, reprenez votre sujet de devoir-maison et essayez de le traiter le plus complètement possible, au brouillon, en faisant, si nécessaire, des va-et-vient avec les leçons, livres, recherches… Si vous n’arrivez pas à répondre à une question, abandonnez-la un temps pour passer à la suite : vous y reviendrez plus tard, l’esprit plus clair.

4ème temps : Mise au propre (30 minutes)

Lorsque vous estimez avoir fait votre maximum, recopiez votre travail au propre, avec beaucoup de soin, sans abréviation, en rédigeant des phrases… En effet, les copies de devoirs-maisons doivent être particulièrement propres et soignées, selon les enseignants, puisqu’ils estiment qu’étant à la maison, vous avez le temps de faire preuve de plus de rigueur (ce qui est vrai !).

 

Attention, tricherie !

Etre aidé, oui, mais à condition que le travail reste personnel. Ainsi, il vaut mieux éviter de recopier intégralement des choses trouvées dans des livres ou sur internet, tout comme il vaut mieux éviter de faire rédiger son travail par les parents, grands frères… L’enseignant s’en apercevrait vite et finirait ou bien par vous sanctionner, ou bien par arrêter de donner des devoirs-maisons notés, ce qui vous empêcherait d’obtenir de bonnes notes susceptibles de rattraper des contrôles parfois ratés… Ce serait dommage…

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 22:23

Etre attentif : Cela comprend plusieurs attitudes :

-Ecouter dans le silence ce que dit l’enseignant. Mais écouter ne signifie pas entendre la voix de l’enseignant. Cela veut dire prêter attention à ce qu’il dit, essayer de bien comprendre ce qu’il dit. Plus vous ferez d’efforts pour comprendre, plus vous retiendrez facilement.

Petit truc : pendant le cours, n’hésitez pas à vous répéter dans votre tête les points de leçon importants. Cela vous permettra non seulement de vérifier que vous avez compris, mais également de retenir un minimum ce qui vous est dit.

Lorsque le cours est au tableau, sous forme schématique notamment, essayez de vous le réexpliquer, de retrouver sa logique. C’est aussi cela qui vous permettra de comprendre et de retenir.

-Etre attentif, c’est également réagir à ce que dit l’enseignant : soit en répondant aux questions, soit en posant des questions quand vous ne comprenez pas.

Prendre le cours, cela signifie :

-Bien noter ce que dit ou écrit le professeur. Lorsqu’il écrit au tableau, il faut tout noter et bien respecter le plan indiqué. Lorsqu’il dicte ou vous demande de prendre des notes, il faut essayer de prendre les idées essentielles et de les mettre en valeur avec un système de couleur, de soulignement, de surlignement.

-Car bien noter son cours, c’est également faire en sorte qu’il soit lisible, agréable à lire, mais aussi qu’il permette de voir d’emblée ce qui est essentiel, ce qui est à apprendre. Usez et abusez donc des stylos de couleur, des surligneurs, des marges pour noter des mots-clés. A la maison, n’hésitez pas à vous faire des petites fiches de synthèse (résumé) sur chaque cours.

-Bien prendre son cours, c’est également ranger dans le classeur ou dans le cahier (en collant notamment) les documents que l’on vous distribue afin de ne pas les perdre et d’avoir toujours un cours complet. Faites des mises au point régulières pour vérifier que vous êtes à jour ou que votre cours est dans le bon ordre.

Approfondir : Ce mot cache de multiples attentes :

-Approfondir, cela signifie littéralement « aller plus loin, creuser une connaissance ».

-« Approfondir une leçon » : cela signifie que vous devez reprendre la leçon, la relire et effectuer les opérations suivantes : 1) Vérifier que vous comprenez bien tous les mots. Si certains restent obscurs, vous devez les chercher dans un dictionnaire et en noter la définition soit à la suite du cours, soit dans un répertoire personnel (je vous conseille fortement d’en avoir un) – 2) Lorsqu’un cours évoque un personnage historique ou un auteur, il faut essayer de faire une courte recherche dessus pour savoir quel rapport il a avec votre cours. – 3) Il faut ensuite apprendre la leçon et faire des exercices : soit ceux qui sont dans le livre, soit ceux donnés par le professeur (faits en classe ou à faire), soit encore ceux que vous trouverez dans des manuels au CDI.

Faire des efforts suppose plusieurs attitudes de votre part :

-Etre volontaire en classe : participer, répondre aux questions, poser des questions, faire les exercices ou en tout cas, essayer de les faire en en laissant une trace sur votre cahier. Dites-vous bien que certaines filières professionnelles sont très attentives aux appréciations des enseignants et qu’un élève qui fait beaucoup d’efforts peut être prioritaire sur un élève qui n’en fait pas, même s’il a de meilleurs résultats.

-C’est montrer que vous avez envie de progresser et de travailler en donnant toujours votre maximum lors des évaluations (en classe ou à la maison) : rendez des devoirs complets, propres, approfondis, et rendez-les à l’heure.

Etre rigoureux : c’est un mot qui a plusieurs significations :

-Etre précis dans ses analyses, dans ses réponses. Ne pas se contenter de quelques mots.

-Etre régulier dans son travail.

-Etre soigneux dans le travail.

-Respecter précisément les consignes.

Le travail personnel : ce peut être :

-Relire les leçons et les apprendre sans que cela soit demandé ;

-Faire preuve de curiosité et compléter les cours avec des recherches personnelles ;

-Faire les devoirs en temps et en heures, faire les exercices demandés. Même si vous ne les comprenez pas, il faut essayer et laisser une trace de cet essai dans votre cahier. Je vous rappelle qu’avant de faire les exercices, il faut relire la ou les leçons concernées, bien les comprendre et ensuite commencer l’exercice.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de J.T
  • : Des conseils et des méthodes d'un professeur de Lettres pour mieux étudier, à destination des collégiens, des lycéens, voire des étudiants.
  • Contact

Besoin d'aide?

Si vous avez des demandes particulières, n'hésitez pas à me contacter en cliquant sur le lien ci-dessus. J'y répondrai dès que possible!

Recherche

Catégories

Liens